Current track

Title

Artist

Current show

 


Prashant Aswani

Written by on 14 octobre 2015

AswaniPrashant Aswani est un pote de Greg Howe, et oui celui qui joue depuis déjà un sacré bail de la gratte (on se souviendra notamment de ses prestations sur les premiers Guitar On The Edge, et chez Shrapnel Records).

Prashant commença la guitare à 12 ans, et cela devint vite une passion. Un an plus tard, il jouait devant 500 personnes lors de la fête de fin d’année de son école, Monta Vista High School, Cupertino (Ca.).
A 15 ans, il est choisi au ‘Bay Area’s Best Talent’, sponsorisé par Reik Music.
Deux ans plus tard, il est sélectionné pour jouer dans l’ensemble de Jazz du Lexington High School, avec lequel il interpréta notamment ‘Room 335’ de Larry Carlton.

Prashant continua dans cette voie et s’inscrit alors au Berklee College de Boston. La seconde année, Prashant est choisi à l’unanimité des votes dans les 7 guitaristes parmi 1000 pour jouer au show annuel ‘Guitar Night’ devant toute l’université, ainsi que des invités prestigieux : Steve Morse, Andy Timmons, John Petrucci ! Prashant fut choisi pour représenter le style ‘Jazz-Rock Fusion’.
En 1994, à 20 ans, Prashant gagna la compétition ‘Bay Area’s Best Guitarist’, sponsorisé par la radio KSJO et Aerosmith. Il y reçut une Gibson Les Paul dédicacé.
En 1995, il fut introduit par Mike Varney auprès de Greg Howe.

Aswani-RevelationRevelation (1997)

Le moins que l’on puisse dire est que Prashant n’emprunte pas que quelques traits au maître : le style est très (très) voisin. Greg Howe joue de plus la batterie et la basse (plus quelques solos de gratte) sur l’album. Quelques bon moments sur ce disque, comme le premier morceau (Seven) qui semble définir un style, voire un son, espoir qui retombe comme un soufflé essouflé. Aucun morceau ne porte réellement le CD, tout reste dans un style très propret, très technique, sans mélodies marquantes, ni réel ennui. Le disque de Prashant a les vertus d’un bon bain chaud, comme dirait l’autre. On s’y plonge avec délice, on s’y endort peu après.

 

Aswani-DualityDuality (2000)

 

Et oui il est enfin de retour si on peut le dire ainsi car cela fait environ 1 an que cette seconde galette est sortie.
Malheureusement elle n’est pas dispo en France et il faut passer par le biais du net et surtout par le fameux site pour les fans de guitar-heroes j’ai nommé guitar9. C la référence en ce qui concerne la vente de CD instru.

Bon mais revenons à nos moutons. Duality est une pur merveille, dans le style du premier album. Encore une fois Greg Howe est là pour donner la réplique à son ancien élève et ami Prashant. On se promène toujours dans le milieu de la fusion avec des thèmes vachement poétiques mais dès qu’on attaque les chorus là C autre chose. La virtuosité de l’homme se fait tout de suite ressentir. C qui est bien tout comme Greg Howe, c’est que la technique est vraiment là pour servir la méodie donc on ne se retrouve pas submerger par un flot de notes.

La mélodie est là avec 8 titres bien chiadés.

 

 

 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :