Current track
Title
Artist

Current show

 


HEUREUSE QUI COMME ARMELLE…

Written by on 25 juin 2018

Dans le cadre des Préambules, la programmation culturelle du mois de juin de Puget-Théniers,

La compagnie Gorgomar présente

HEUREUSE QUI COMME ARMELLE…
Création jeune public 2017 – à partir de 6 ans.

Une aventure d’à-peu-près Homère – Conte et théâtre d’objet

Mardi 26 juin à 17h30
Mercredi 27 juin à 11h00
Place Casimir Brouchier – 06260 Puget-Théniers
Spectacle gratuit

 

Jamais elle ne s’arrête ni ne prend racine. En vadrouille, depuis toujours.
Elle sillonne les routes, sans relâche elle franchit les montagnes, aucun recoin de cette vieille Terre
ne lui est étranger.
Dans sa carriole, un foutoir monstre. C’est simple, tout ce que vous n’imaginez pas s’y trouve. Il faut
dire que c’est un peu sa vie qu’elle traîne derrière elle.
Ce long voyage, elle l’a initié depuis bien longtemps et si les gens qui la croisent la trouvent
parfois bougonne, c’est toujours avec passion qu’elle s’anime lorsqu’elle raconte ses histoires.
Car voilà ce qui la motive, venir à votre rencontre !

Des histoires ? Elle en connaît plein.
Des drôles, des tristes, des qui foutent les j’tons.
À chaque fois, elle les raconte avec la même fougue. À bloc.
Et les vieux, les jeunes, ils sont tous là tendus à ses lèvres, à l’affût du prochain mot, à l’écoute
d’un autre silence. Pas question de partir avant la fin. Y’en a même qui restent plantés là, les
yeux encore écarquillés alors que tout est fini. Mais Tata Armelle elle a d’la route à faire, y’a
plein d’autres oreilles à remplir. Aller zou, on s’pousse, faut qu’je trace.

Bon, c’est vrai qu’en ce moment, elle fait une petite fixette. Elle s’enflamme pour Ulysse. Elle
l’adore. Et Ulysse par-ci, et Ulysse par-là, et ça doit être super à Ithaque… Bref, elle est à fond.
On l’arrête plus.
Vous la verriez fouiner dans sa carriole et faire de cette bouteille en plastique le Roi Ménélas,
ou d’une théière la belle Calypso… Et quand elle se transforme en Polyphème… À vous faire
oublier que toutes ces voix ne sortent que d’un même corps. Quoi ? Même pas peur du
cyclope ? Malheureux ! Face à lui, que les plus courageux osent ne se cacher qu’un seul œil. Il
est terrifiant. Vous allez frissonner. Préparez-vous à faire des cauchemars.

Mais vous en savez déjà trop.
Vous n’en saurez pas plus, car vous risqueriez de ne plus pouvoir dormir.
La suite ?
Tata Armelle ne manquera pas de vous la raconter si un jour elle vient par chez vous et que
vous croisez sa route.

Thierry Paladino

 

Note de mise en scène

Je devais avoir 5 ans lorsque j’ai découvert les aventures d’Ulysse. J’avais hérité de mon grand frère un grand livre illustré qui
retraçait les périples de cet immense héros. Les dessins de ses rencontres avec les créatures magiques qui peuplent ce récit,
restent encore un souvenir vivace. L’épisode du cyclope était mon
préféré. Aujourd’hui il m’est offert de l’adapter au théâtre pour
un jeune public et par le prisme d’un personnage que
j’affectionne : Armelle.
Cette vieille femme un peu bourrue et démodée se balade de
village en village, de ville en ville pour livrer sa version de l’Odyssée. Une version déformée et
transformée, parfois tronquée, car Armelle ne s’attache qu’aux épisodes qui la font vibrer. Ça
c’est vraiment dans la pure tradition orale Grecque !
C’est avec conviction que je m’attache à mettre en avant la capacité comique du personnage,
soulignant la force humoristique des situations qui la portent tout au long de son récit. Pour
renforcer cette démarche, je prends le parti de tout illustrer avec des objets sortis de sa
carriole-poubelle qu’elle se traîne comme un escargot se trimbale sa maison sur les chemins.
Armelle donnera alors vie aux personnages grâce à des bouteilles plastiques, des bouchons,
des ballons de baudruche, des fourchettes, des pommes de terre… Bref, tout ce qui lui
tombera sous la main sera prétexte à incarner Ménélas, Polyphème, Circé, Hélène ou Ulysse
lui-même.
Dans un code de jeu burlesque aux harmonies clownesques, Armelle mettra tout en œuvre
pour captiver et satisfaire l’envie de savoir de ses jeunes spectateurs. Elle réservera une
place privilégiée au jeu et à l’amusement sans limite pour recréer, avec trois fois rien,
l’univers onirique que suscitent les aventure d’Ulysse, pour transmettre de manière
ludique la fantaisie d’Homère.

Thomas Garcia

 

L’histoire

Armelle aime parler, colporter et transmettre des histoires de héros qui
font partie de notre imaginaire collectif. Elle parcourt les routes d’Europe
et s’arrête quand elle rencontre de jeunes oreilles attentives.
Elle retrace à sa sauce l’épopée d’Ulysse, en renouant avec un esprit de
la tradition orale en perpétuelle mutation. Pour relater cette épopée, les
formes utilisées sont la jonglerie théâtrale, le conte et la manipulation
d’objets.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



%d blogueurs aiment cette page :