Current track
Title
Artist

Current show

 


Puget Theniers – l’adjudant-chef Léo Rémond

Written by on 3 mai 2018

(Article délégation au territoire Gendarmerie)

3 mai 1944 : L’adjudant-chef Rémond fait preuve d’héroïsme

Alsacien d’origine, l’adjudant-chef Léo Rémond est affecté au sein de l’état-major de la section de gendarmerie de Puget-Théniers (Gendarmerie des Alpes-Maritimes). En mai 1944, des officiers de la Gestapo se présentent à la gendarmerie, afin d’être guidés jusqu’au col de Saint-Raphaël. Les Allemands sont à la recherche d’armes parachutées, quand ils se retrouvent face à des maquisards. Deux Allemands sont tués au cours de l’échange de feu.

Le 3 mai 1944, les Allemands décident de rassembler tous les hommes, de dix-huit à soixante ans, sur la place du village. L’adjudant-chef Rémond n’hésite pas à s’interposer entre les otages et les tireurs. Il crie alors (en allemand) : « Halte ! Vous ne devez pas faire ça. Ce sera une honte pour la Wehrmacht ». Étonnés par l’intervention du gendarme français, les Allemands renoncent aux exécutions et rapatrient en camion les soixante-huit otages, à Nice.

Une stèle, visible à Puget-Théniers, salue la bravoure du militaire. Une rue de la ville porte également son nom.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



%d blogueurs aiment cette page :